Sam 23 mai 17h30 AGAO Larochemillay Salle des Fêtes

AGAO Quartet

Le projet GAO est né pendant l’été 2019 de la rencontre à Semur-en-Auxois de quatre musiciens confirmés, qui ont décidé de mettre leurs expériences diverses et complémentaires, au service de l’art prestigieux du trio piano-contrebasse-batterie.
Tout en puisant dans la tradition du répertoire, GAO renouvelle le genre par des compositions originales et adopte une approche résolument axée sur la libre conversation créative des trois instruments, complétés par l’apport mélodique de la flûte.

Le festival de Larochemillay est une belle opportunité pour GAO de présenter au public régionnal son projet, enrichi pour l’occasion de la participation d’une invitée surprise, ALEX, au chant, pour former le quartet AGAO.

Alexandra Bourse, alias ALEX, est professeure de lettres modernes, de théâtre et de français langue étrangère au lycée Anna Judic de Semur-en-Auxois.

Agrégée en lettres modernes et docteure en littérature comparée (2012), elle publie un essai, Le Métis, une identité hybride ? aux éditions Classiques Garnier.
Elle étudie le piano pendant 12 ans puis découvre l’univers du jazz et pratique le chant alors qu’elle est à ‘Ecole Normale Supérieure. Elle entre dans différents groupes et chante avec puissance et émotion les classiques du répertoire jazz et soul ainsi que ses propres compositions.

Référente culture du lycée Anna Judic, elle cherche à développer le domaine musical dans son établissement pour que les élèves le découvrent ou s’y expriment. Elle vient de monter un atelier gospel dans lequel se mêlent les générations.

Aldridge HANSBERRY, originaire de la Nouvelle-Orléans, vit en France depuis 1982.
Elle se produit comme flûtiste, batteur, percussionniste et compositrice avec de nombreux artistes d’origines et de cultures multiples. Elle est reconnue pour son travail dans des styles variés (jazz contemporain et traditionnel, New Music, salsa, musique contemporaine,…) dans des contextes divers (concerts, enregistrements, clubs, films, théâtre, multimédia, music-hall) et son engagement pour la création. Son vocabulaire musical actuel est une synthèse de recherche, d’échanges et de création.

Elle a collaboré avec Howard Johnson, Alan Silva, Johnny Dyani, Marianne Kipp, Ken Norris, Jobic Le Masson, Rasul Siddik, Nathalie Braux, Eva Bouman, Odile Cougoule, Annette Mengel, Charmaine Neville, Géza Thomka, Olivier Koechlin, Michael Maierhof, Katy Roberts, Sylvia Howard, Caroline Harvey, Nawal, Florence Dionneau ( la Flo ),Ferricia-Fatia…   Ecouter

Gérard PICHON, pianiste, compositeur, arrangeur.

Musicien professionnel depuis l’âge de 18 ans, après le conservatoire de Dijon, il partage à l’orgue Hammond les magnifiques expériences musicales des années 70 au sein des groupes pop parisiens (golf Drouot, festival de Lutèce, Gibus-club).

Il est également clavier accompagnateur de la chanson française (Bobino, Olympia) et compositeur (pubs, spectacles de ballets, cinéma).

Il étudie le jazz (élève de Jef Gilson et d’Yvan Julien) travaille en studio comme arrangeur et programmeur, participe à de nombreux projets musicaux et réalisations d’album en studio avec des musiciens africains et américains.

Il fonde ensuite l’Ecole de Musique actuelle CHORUS à Nîmes, anime des ateliers en partenariat avec les festivals de jazz (Junas, Nîmes, Uzès, Montpellier…) et partage ses activités pédagogiques avec celles de pianiste de jazz au sein de ses propres formations.
Retour aux sources à Semur en Auxois depuis 2013.


Olivier
KOECHLIN, contrebasse, basse.

Après avoir commencé par le blues et le rock à la basse électrique, il aborde le jazz et la musique improvisée à la contrebasse avec Didier Levallet.

Il fonde Transit Sonore avec Jacques et Joël Milly, puis Babayaga avec Claudine François et Hélène Sage. Il forme le trio TCK avec Laurent Cuny et Bruno Tocanne. Il dirige ensuite OK8 avec Aldridge Hansberry, Philippe Sellam, Mark Sims, etc.. Il a enregistré avec Jo Maka, Aït Meslaine, Gabriela Barrenechea et Alpha du Centaure.

Il est ensuite musicien-chercheur à l’Ircam où il collabore entre autres avec Philippe Manoury et Bobby Few, puis au Groupe de Recherches Musicales de l’INA avec François Bayle. Il crée en 2002 le spectacle multimédia Maâllem Experience avec les musiciens danseurs gnaoua de Mahmoud Gania.

Dans le cadre des Rencontres d’Arles, dont il réalise les spectacles de projection photographique depuis 2002, il se produit au théâtre antique en solo, puis en duo avec Dominique Pifarély en 2010.

Dans les années 2010, il tient la contrebasse et compose pour le groupe Zéphyr et accompagne la chanteuse Mwadjo Maka. Aujourd’hui il tient la basse dans “Los Guajiros” dirigé par Franklin Lozada et le groupe Wazz d’Étienne de Rocquigny.

Sam 23 mai 17h30 Salle des fêtes